Sélectionner une page
0 Partages

Dans cet email, tu vas découvrir que le génie se cache souvent dans la simplicité.
Pour te le démontrer, je vais te parler de course à pied.

Il y a une époque où l’on sortait courir avec un short, un t-shirt et une paire de chaussures aux pieds.
Et puis, c’est à peu près tout.

Aujourd’hui, il faut ajouter le téléphone (des fois qu’il se passerait quelque chose. Et puis pour lancer l’appli qui te donne ta « trace » quand t’as couru, important tout ça ^^).
Et puis les clés de la maison.
Si possible, en cas de sortie longue, de quoi boire, manger, etc.

Du coup, les entreprises ont planché sur le sujet.

Ils nous ont inventés tout un tas de trucs (plus ou moins utiles) en fonction des besoins de chacun.
… Du coureur du dimanche jusqu’à l’athlète de haut niveau.

C’est comme ça que sont apparus les brassards et autres ceintures de running.

Des ceintures de running, il en existe des tas.
À chaque fois, ils ont pensé à tout.

Il y a la poche centrale qui est assez grande pour y mettre un téléphone.
Avec une autre micro-poche pour le PQ, les clés, etc.
Le trou qui va bien pour faire passer le fil des écouteurs.
De quoi transporter des petites gourdes d’eau aussi.

Ils ont pensé à faire une ceinture qui soit réglage, confortable.
Il y a même des sections anti-dérapantes pour que la ceinture ne bouge pas.

Et j’en passe surement.

Mais il faut bien avouer, que malgré toutes les heures de R&D, le système parfait n’existe pas.

On se retrouve toujours dans une situation désagréable.

Par exemple, l’autre jour…
Je devais courir à un rythme soutenu (4:30 le km pendant 6 minutes).

Sauf qu’avec mon collant de course et mon nouveau poids de forme, la ceinture avait beau être serré au max, ça glissait.
En plus, les gourdes n’arrêtaient pas de bouger.

IN-SU-POR-TABLE !!!

Puis, le hasard est arrivé.
Je suis allé chez mon magasin de running préféré.

(Pour acheter une nouvelle combinaison de nage pour mon IronMan).

Là, je lui parle de mon souci.

Et il me présente un produit qu’il vient tout juste d’entrer.
Qu’il a essayé lui-même (pratique d’avoir un vrai coureur pour te comprendre et te conseiller correctement).

En un mot : fantastique.

Je l’ai utilisé le jour même et je suis resté sur le cul.
(Bon non, je suis resté sur mes jambes, mais tu comprends :P)

Laisse-moi te décrire tous les avantages de ce produit magique :

… On peut toujours transporter nos gourdes d’eau (2 camelbak de 0,5L chacune, ça passe !).
Sans oublier le téléphone portable, les clés de la maison, des compotes ou gels pour se requinquer, une paire de gants, un coupe-vent, des bâtons de trail si on veut, etc.

Non, ce n’est pas un sac à dos !!

… Que tes gourdes soient vides ou pleines, elles ne te dérangent pas.

… La ceinture ne glisse PAS du tout qu’importe l’intensité de ta course (et ta corpulence).

… Tu as accès à tout de manière ultra-rapide, que tu aies des gants ou non.

… Inutile de débourser une fortune, tu comptes entre 30 et 40€ en gros (en gros, comme beaucoup de ceintures).

Je dois surement en oublier.

En tout cas, une chose est sûre.
C’est TOP.

Pourtant (oui, on y vient) ?

Le système est on ne peut plus simple.
Il s’agit d’un « tube » de tissu un peu élastique.
D’environ 40cm d’épaisseur.

Tu le plies en 2 et hop.

Tu te retrouves avec une ceinture de 20cm de haut et une poche tout le tour (grâce à la pliure).

Tout ce que tu mets dedans est plaqué contre toi.

Comme la ceinture est large, tu n’as pas cette sensation qu’elle te rentre dans le ventre.

En gros, t’as l’impression d’avoir une ceinture de grossesse ou les trucs en muscu pour te maintenir le dos.
Tu visualises ?

Le génie là-dedans, c’est qu’il y a un mec qui a su COMPRENDRE le besoin.

Puis ensuite, au lieu de partir dans des idées de plus en plus complexes et à la pointe de la technologie, il a fait l’inverse.

Il a cherché à simplifier le problème.

Attention, parenthèse purement personnel…
C’est un peu comme notre système administratif (impôts et autres joyeuseries).

Qu’importe les partis politiques, ils essayent toujours D’ADAPTER le système.
Ils ajoutent, enlèvent, optimisent.

Au final, on se retrouve avec un vrai sac de noeud.

Non mais c’est vrai, c’est le bordel non ?
(Je te parle en tant qu’entrepreneur ! Déjà que dans le cursus « simple » de salarié, il y a de quoi se taper parfois la tête contre les murs)

Alors que la solution est si SIMPLE…

Tu pars d’une copie blanche.
Et tu recommences tout.
À zéro.

C’est le meilleur moyen de trouver de bonnes idées.
Pour avoir un système logique et fiable.

Mais bon, ça sous-entend beaucoup de choses derrière.

Fin de cette parenthèse de jugement.

De ton côté, tu as cette chance de pouvoir agir.
À ton échelle.

Étude en profondeur le besoin de tes clients.

Pars d’une page blanche.
Construis TA route.

Et GO.

C’est ce que j’ai fait en créant le P’tit Condensé du Marketing.
Je ne ré-invente pas la roue, certes.
Mais le process que je propose, il sort de ma tête. Je ne me suis pas amusé à paraphraser untel ou un autre.

Je pense que c’est une des explications du succès de ma page de vente du PCM.

Une autre explication, c’est la structure et le copywriting qui s’y cache derrière.
Si tu veux le découvrir, j’y explique tout dans une formation : Tu peux en savoir plus sur cette page
++

0 Partages
1
Hello,
Comment est-ce que je peux t'aider ?
Clique sur la flèche pour que l'on discute tous les 2 :-)
Fabien
Powered by