Sélectionner une page
0 Partages

Dans cet email, je vais te dire pourquoi tu NE DOIS PAS faire appel à un Copywriter (que ce soit moi ou un autre).

Je vais faire en sorte de te convaincre de ne pas faire appel à mes services.

Quelle idée n’est-ce pas ?
Je sais.
Mais il faut que je sois honnête… je dois avant tout t’aider, pas t’exploiter.

Et puis tu vas voir, que ça ne m’empêchera pas d’avoir des clients 😉
(C’est juste qu’ils ont un profil bien spécifique).

Bien, commençons…

Le copywriting, il y a 5 ans on en n’entendais pas parler.
Pourtant ça existe depuis belle lurette.
Mais c’est pas très sexy comme truc.

Sauf que de l’eau a coulé sous les ponts…

Les gens ont compris tout l’intérêt d’utiliser les bons mots face aux bonnes personnes.

Et oui, c’est que ça vend.

À partir de là ?
De plus en plus de personnes se sont engouffrées dans le milieu.

Parce que le gros avantage à vendre du copywriting, c’est qu’on vend un retour sur investissement direct.
Contrairement au métier de rédacteur web par exemple.

Donc il est très facile de faire grimper les tarifs.

Sauf que dans le lot ?
Il y a des copywriters médiocres (voire peu compétents).

Sans dire que l’on est sur une niche saturée (il y a de la marge lol).
On commence à être sur une niche qui attire les opportunistes.
Et par conséquent, attire des profils qui cherchent plus à s’en mettre plein les poches qu’à vraiment aider le client.

Paradoxale quand on pense que le métier du copywriter est justement de montrer que le produit peut aider les clients. En leur apportant de la valeur.

Attention de ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit.

Il y a des copywriters qui font bien leur travail.
Heureusement.

Mais même là, as-tu vraiment besoin de te payer les services d’un mec comme ça ?

De mon point de vu (et ça ne regarde que moi), je vois 2 profils à qui des services de copywriting peuvent servir.
Perso, je préfère le 2ème…

Le premier, c’est celui qui n’y connait strictement rien en copywriting.
Il veut monter son business et il sait qu’il faut mettre de l’argent sur la table.
Donc il fait tout ce qu’il faut pour partir dans de bonnes conditions.
Il s’entoure d’une équipe et lance son truc en mode entrepreneur (c’est-à-dire qu’il sait que pour gagner gros, il faut jouer intelligemment.
Que le risque de tout perdre est présent mais ça ne l’arrête pas parce qu’il fait tout ce qu’il faut pour minimiser les risques.
Un entrepreneur quoi).

Ce profil est pas mal parce que tout est à faire.
Mais c’est assez risqué parce qu’on est fasse à un « débutant » qui monte son business.

Le deuxième, c’est l’inverse.
Il a déjà un business qui tourne bien, avec plusieurs produits.
Il connait l’importance du copywriting et sans forcément avoir de notions poussées, il connait bien son client.
Donc il pond déjà de bonnes offres qui se vendent bien.

Il cherche juste un copywriter pour alléger son travail et exploser sa rentabilité.

Ça, c’est ce que je préfère.
Parce que tu sais d’avance que tu bosses pour un produit qui devrait bien fonctionner.

Par contre, de la part de l’entrepreneur, il doit faire très attention.

Attention à quoi ?
À bien choisir son copywriter.

Un bon copywriter,

… C’est un copywriter humble qui sait que son client en sait plus que lui sur son business.
… C’est un copywriter qui passe du temps à étudier l’avatar en profondeur (pour éviter d’avoir un copywriting trop « scolaire »)
… C’est un copywriter qui passe aussi beaucoup de temps à regarder/lire/consommer/étudier l’offre à promouvoir (quoi de mieux qu’être avant tout un client convaincu pour vendre quelque chose).
… C’est un copywriter passionné par la thématique du client (ex : si tu me demandes d’écrire sur le marketing, la musique, le sport… j’adore. Parce que c’est ma vie, j’aime et ça se ressent. Par contre, si tu me dis d’écrire sur la bourse, la comptabilité, l’ésotérisme, l’histoire du Christianisme et j’en passe… là, il faut m’oublier. Je ne serais pas performant lol).

Donc p’tit conseil avant de te laisser vaquer à tes occupations.

Si tu tiens vraiment à faire appel à un copywriter (parce que tu te considères dans un des 2 profils ci-dessus) ?
Alors choisi le bien avec cette astuce tout bête.

Ne lui confie pas un gros projet de page de vente tout de suite.

Fais-lui écrire quelques titres d’emails.
Voire des emails complets.

Ou des pubs par exemple.

Des petits projets.
Pour voir si son style colle bien avec ce que tu attends de lui (et surtout voir si ça convient à ton audience !).

Comme ça, tu trouveras la perle rare sans te ruiner inutilement.

En attendant, tu peux toujours observer (pour te former personnellement) comment un copywriter conçoit une page de vente.

Tout est sur cette page

++
P.S : D’ailleurs, là où je suis le meilleur en coypwriting, c’est pour les clients dont je me charge de tout le marketing. Pourquoi ?
Parce qu’en plus d’adorer leur thématique (et d’en être le 1er client), je connais par coeur la stratégie qui se cache derrière.

0 Partages
1
Hello,
Comment est-ce que je peux t'aider ?
Clique sur la flèche pour que l'on discute tous les 2 :-)
Fabien
Powered by