Sélectionner une page
0 Partages

Je t’écris depuis notre maison à Bort-les-Orgues…

Avant-hier soir, au moment où tu reçois cet email, on a eu une idée folle avec mon beau-frère.
Après un bon apéro bien arrosé (sauf pour moi, vu que je ne bois pas une goutte d’alcool),
On s’est dit qu’on allait se faire une sortie Trail nocturne.

On est donc parti avec une seule frontale pour 2 dans des chemins de randonnée que l’on ne connaissait pas.
Liés par une longe pour ne pas se perdre.

Est-ce que c’était une bonne expérience ?

Tu ne crois pas si bien dire.
Pour le côté expérimental, on était pas mal.

L’objectif, à la base, était de viser le château qui est un peu plus bas.

Sauf qu’on l’a loupé.
Et on est allé trop loin.
Alors, on a fait demi-tour pour tenter de le retrouver.

Mon bof a commencé à se sentir moyen (étrange tiens ^^).
Donc on a alterner avec de la marche.

Puis un moment, on pense être pas loin du château.
Mais ?
Rien.
Il n’est pas là.

On se dit qu’on a du se louper, et se perdre un peu.
(On constatera plus tard qu’ils avaient simplement éteint le château qui nous servait de repère à la base).

On est parti dans des passages qui n’étaient PAS DU TOUT des sentiers de randonnée.

Si bien qu’à un moment ?
On s’est retrouvé dans des passages très escarpés.
Avec des éboulis de pierre.

Dès que l’on mettait un pied devant l’autre, le sol se dérobait sous nos pieds.
Malgré ça, on a continuait notre ascension.

Après plusieurs dizaines de minutes de galères, j’ai retrouvé notre chemin de base.
(Merci la montre GPS !).

Et on est rentrait tranquillement.

Toute cette histoire pour te dire quoi ?
Pour te dire que parfois, l’inconnu peut nous faire peur.
C’est à la fois excitant et terrifiant (toute proportion gardée suivant le défi quand même).

Et parfois, on se dit : « mais pourquoi faire ? »
C’est vrai non ?

Les défis, la sortie de zone de confort, etc.
C’est cool.
Mais est-ce que c’est vraiment utile.

La liste WhatsApp que je te propose entre peut-être dans cette case pour toi.
Qu’est qu’elle peut bien t’apporter de plus que mes emails que tu lis chaque jour ou presque ?

La question est légitime.

Loin de moi l’idée de copier-coller mes messages et les poster partout.
C’est au passage une très mauvaise idée je trouve.
Rien de plus agaçant que d’avoir le même messages sur plusieurs supports.

À mon sens, chaque canal doit avoir sa stratégie spécifique.

Mes emails ?
Ils servent à te donner des astuces et conseils de manière fun mais aussi réfléchi.
(Oui, sous mes airs de conteur d’histoires, je ne fais pas les choses si au hasard que ça).

Et puis, mon but est de te vendre mes trucs : ateliers, accompagnements, etc.
Ça reste un business à but lucratif !

Alors que WhatsApp ?
Ma stratégie est différente.

J’ai envie de te donner du contenu que je ne peux pas te dévoiler par email.
(Tout simplement parce que ça ne fait pas sens de le faire).
Avec des les coulisses du Laboratoire du Web (tout ce qui traverse mon esprit farfelu)
Et un style :
… Plus court.
… Plus spontané.
… Plus direct.

Du contenu qui te permet de me suivre au quotidien.
Un peu comme une story Insta mais qui me correspond plus.
Parce que, l’essentiel là-dedans ?

C’est que l’on peut échanger directement ensemble.

Pas besoin de prendre un rdv à l’avance.
On casse les process et on va à l’essentiel.

Quand t’as envie de m’écrire, tu peux le faire directement.
Et dès que j’ai un moment (souvent dans les minutes et heures qui suivent), je te réponds.
Pratique et plus proche.

Là où tout le monde tente de mettre de la distance…
Moi, je préfère supprimer un maximum de filtres.

Par contre ?
Ce n’est ouvert qu’à ceux qui prennent la peine de s’y inscrire.
Et dans la limite de 100 personnes.

Je veux tester ma capacité à gérer tout ça.
Si j’y arrive, on verra par la suite.

Donc si tu veux intégrer ma liste très select WhatsApp ?

1 – Tu m’ajoutes à tes contacts sur ton téléphone : « Fabien Bonneau – Le Laboratoire du Web ».
Avec le numéro de téléphone (mon perso depuis 2001) : +33663556604

2 – Tu m’écris sur WhatsApp pour me donner ton nom et prénom que je puisse t’ajouter 🙂

Simple.
Très simple.
Mais il faut prendre la peine de le faire (si le concept te plait).

Au plaisir de discuter avec toi.
À tout de suite.

0 Partages
1
Hello,
Comment est-ce que je peux t'aider ?
Clique sur la flèche pour que l'on discute tous les 2 :-)
Fabien
Powered by