Sélectionner une page
0 Partages

Je préviens tout de suite, l’objectif de cet email est d’oser dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
En mode coup de pied dans la fourmilière.

On verra bien si ça plaît… ou non 😉

L’idée n’est pas de chercher le buzz en cherchant à me mettre à dos les gens.
Juste remettre au milieu de la table ce qui est essentiel.

C’est important de discuter des choses de manière profonde, non ?

Combien de fois ai-je vu des situations s’envenimer ou s’éterniser à cause de non-dits.
(Ce qui arrive souvent dans les couples aussi au passage).

Alors autant que quelqu’un commence à en parler.

Le sujet, tu l’as compris :

Les « coaching » et autres type d’accompagnement.

Avant toute chose, je précise que je me fais moi-même coacher (dans plusieurs domaines).
Que j’adore mes coachs.

Je sais aussi que beaucoup d’autres font leur métier avec sérieux.

Ce n’est donc pas un message qui a pour but d’attaquer les gens.
Mais plutôt de s’en prendre à un système, avec toutes ses dérives.
Et…

Je ne vais pas chercher simplement à râler lol.
Je te donne une solution derrière.

La véritable idée qui se cache dans cette démarche ?

C’est de provoquer un déclic.
Pour faire progresser le milieu du coaching.
(Oui, je sais, c’est ambitieux).

Aucune prétention de ma part à vouloir disrupter le marché non plus.
Je suis réaliste.

Mais, je suis certain qu’il y a encore à faire.

On est tous les 2 d’accord pour dire que le coaching est le nouvel eldorado du net.
C’est un métier en pleine expansion.
Qui ne devrait pas ralentir dans les années à venir.

D’un côté, c’est assez logique…
Les gens commencent à comprendre que d’être accompagné est indispensable.

(Plus personne n’est crédule au point de penser qu’il peut y arriver tout seul dans son coin).

Se faire accompagner, c’est :

… Avoir un recul sur son business constamment (ce qui évite grandement de s’engouffrer sur le mauvais chemin).

… Anticiper des erreurs que tes coachs ont déjà connues ou côtoyées.

… Se donner un bon coup de pied au c** parce qu’on paye quelqu’un ( ce qui nous force à passer à l’action).

C’est pour cette raison que j’ai un coach pour le business.
Mais aussi pour le sport, ou même à un moment en musique (alors que j’en fais depuis tout petit)
Ou de manière plus ponctuelle dans d’autres domaines.

C’est également pour ça qu’avec d’autres amis entrepreneurs, on s’organise régulièrement des journées « travail ».

Et c’est pour ça que j’aime aller sur des évènements, intégrer des Mastermind, groupes d’entrepreneurs, etc.

Il n’y a que comme ça que l’on réussi.

D’ailleurs,
Même avec les clients pour qui je fais tout le marketing, je ne suis pas tout seul à poser toutes les idées sur la table…

Ce n’est pas parce que je suis payé pour mon statut d’expert que je dois me sentir supérieur.
Le cerveau collectif est toujours plus puissant.

Finalement, mon travail est de guider et structurer.

Je fais en sorte que mes clients aient un marketing cohérent.
Qui respecte les grands principes.
Et les idées, elles viennent de nos échanges.

Il n’en reste pas moins que je reproche quelques p’tits trucs aux accompagnements.

Comme tout ce qui prend de l’ampleur,
Il y a des dérives.

Dans les débuts, un coaching c’était entre 30€ et 100€ l’heure.

Puis, beaucoup ont vu que derrière il pouvait y avoir un vrai business.
Parce qu’on est capable de vendre une grosse valeur.
Un beau retour sur investissement.

Les prix ont donc… grimpés.

Tarif moyen du marché (qu’importe le niveau du coach) : 500.00€ pour une heure de temps.

Dans le lot, pas mal de profiteurs.
Qui, sans trop d’expérience, ne font que t’écouter et te donner des conseils bateaux.

Ça dévalorise le métier.
Ça rend méfiant les gens.

Les mecs (ou nanas) qui ont déjà de l’autorité ?
Ça ne change rien pour eux.
Parce qu’ils n’ont pas besoin de faire de pub pour avoir de nouveaux clients.

Par contre, ceux qui débutent…
Doivent passer les filtres des prospects craintifs.

Si tu veux mon avis ?
C’est un excellente chose.
Ça permet d’avoir une sélection naturelle.

Il faut juste se creuser la tête pour sortir du lot.
(Je t’en parle plus loin).

Une solution qui est apparue en 2018/2019, c’est de noyer le poisson…

Je m’explique.
Le principe est de proposer un accompagnement sur plusieurs séances.

Tu en profites pour vendre un objectif de résultat.

Un simple changement de « forme de l’offre ».

Mais sur le fond, rien ne change.
Juste un enchainement de séances de coaching.
Avec en plus une récurrence de paiement et des ventes plus chères (ce qu’on appelle le high ticket).

En gros, ça a évolué pour les vendeurs.
Mais pour les acheteurs, clients, tout est pareil.

Pour des personnes avancées, il n’y pas de souci.
Puisqu’ils se font accompagner par un mec qui a encore plus d’expérience.
Du coup, une simple séance à discuter suffit à faire progresser.

Mais tous les autres ?

Ceux qui débutent ou ceux que j’appelle « faux-débutants ».
Qui ont peu de résultats…

Là ça bloque.
Parce qu’ils ont besoin d’un poil plus de structure.
Même si on ne peut pas faire les choses à leur place, c’est notre devoir de coach de les guider.

Certains l’oublient mais notre objectif est d’aider les gens.
(Comme toute offre d’ailleurs, le principal c’est la VALEUR).

La différence avec des infoproduits, c’est que l’on doit se mettre au niveau du client.

Il faut lui proposer un service sur-mesure.
Adapté à son niveau, son besoin et ses capacités.

Mon coach n’a pas arrêté de me répéter « tu dois faire une offre spécifique » pour tes accompagnements.
OK, il a raison.

Mais comment je fais pour dire aux autres que je peux les aider ?
Le tout en restant spécifique (et donc attirant).
Et sans diluer mon expertise en partant dans du « généraliste ».

Je trouve ça dommage de se concentrer sur une seule problématique, c’est un peu comme créer une seule formation… Tu perds des clients !

Alors, j’ai beaucoup cogité et j’ai commencé par scinder en 7 étapes clés le business :

1 – Trouver une idée et la tester
2 – Définir son avatar et créer une communauté
3 – Créer et lancer sa première offre, trouver ses 1ers clients.
4 – Multiplier les offres et les mettre en avant pour garder une certaine inertie.
5 – Anticiper sa prospection (avec plusieurs sources de trafics) pour des clients et revenus réguliers.
6 – Mettre en place une stratégie pour avoir des revenus stables, tout en y consacrant moins de temps (et ne pas se faire bouffer par son entreprise).
7 – Scaler ses résultats

Suivant l’étape, le besoin n’est pas du tout le même.
Il ne faut donc pas proposer le même type d’offre.

Pour un entrepreneur en quête de « scaling », la formule traditionnelle (discuter avec un mec qui a plus d’expérience) fonctionne.

Pour un entrepreneur débutant, sauf moyens financiers ET mindset qui va bien, le coaching n’a pas beaucoup d’intérêt.

Pour tous les autres ?

J’ai pensé à un solution.
Pour chaque étape, j’ai crée des outils et un fil rouge pour ton accompagnement.
Avec pour objectif d’atteindre l’étape suivante.

Pour ce qui est du tarif ou de la durée, c’est sur-mesure.
… Pour certains, 1 ou 2 séances de déblocages suffiront.
… Pour d’autres, il faudra un suivi plus intense avant de pouvoir prendre leur envol.

Le principe est de TOUT METTRE EN OEUVRE pour t’aider TOI.

Je passe donc du temps à discuter avec toi pour trouver une solution qui conviennent aux 2 parties.
Une fois que l’accompagnement est lancé, je ne te lâche pas (tel un pitbull lol).

Seul exception, si tu ne te donnes pas les moyens d’atteindre tes objectifs.
Parce que oui…
Ça me tue de devoir répéter en boucle ce conseil qui fait toujours sens en début de coaching mais que tout le monde oublie au fil des semaines : « je ne peux pas faire les choses à ta place ».

Alors mon offre est très simple et spécifique :

1 – Si tu es aujourd’hui entre l’étape 2 et 6 (je refuse les débutants, par expérience, c’est trop d’inertie), sache que j’ai une solution concrète pour toi.
Avec des outils, exercices, étapes, … pour te permettre d’atteindre le palier suivant.

2 – Tu complètes mon formulaire de candidature ici et je te recontacte pour voir si l’on se cale un rdv (offert !) tous les 2.

Information importante : Cette première séance offerte est une vraie séance de coaching (d’une valeur de 500.00€ HT).
Ce n’est PAS une séance pour te vendre à tout prix mes services.

Mais une séance pour te faire découvrir, sans risque, comment je travaille.

Conséquence ?
Aucun engagement de ta part à la fin.

On bosse sérieusement.

Et à la fin du rdv, tu vois si tu veux continuer l’aventure (parce que oui, je te ferai quand même une proposition, c’est le jeu).
Plutôt cool 😎

Je te laisse remplir le questionnaire : JUSTE ICI.

Si tu as lu tout cet email, félicitations parce qu’il était long.
Alors pour te remercier, je t’offre un de mes ateliers payants (ceux que je propose de manière éphémère depuis quelques semaines, d’une valeur de 99.00€).
Écris-moi juste un email pour me dire lequel t’intéresse 😉

++
P.S : Demain, je t’explique comment j’en suis venu à modifier mon offre (les erreurs de parcours, les tests, etc.)

0 Partages
1
Hello,
Comment est-ce que je peux t'aider ?
Clique sur la flèche pour que l'on discute tous les 2 :-)
Fabien
Powered by