Sélectionner une page

De timide à entrepreneur et auteur à succès – Interview sur le parcours d’Olivier Roland

Fabien
2020

Cette interview est une mine de conseils pour entrepreneurs ! Olivier Roland, auteur du Best-Seller “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” et entrepreneur depuis 1999, te livre ses meilleures pépites pour rester focus et s’épanouir en entreprenant.

Qui était Olivier enfant ?

Très curieux de nature, Olivier a une soif de découverte depuis son plus jeune âge.

(Son plaisir de la lecture n’y est certainement pas pour rien !)

L’astronomie fait partie des thématiques qui le fascinent le plus.

A tel point qu’en CM2, en maîtrisant plus le sujet que sa maîtresse, il « donnera un cours » à toute sa classe.

Tout laisse penser qu’Olivier ne manque pas de confiance en lui.

Tu vas vite te rendre compte que ce n’est pas forcément le cas… 

A l’adolescence, il se montre assez timide, introverti et se sent plutôt à part des autres. 

Ne va pas croire qu’il aimait pour autant qu’on lui dise quoi faire puisqu’il se décrit lui-même comme étant plutôt rebelle. 

(A croire que certains traits de l’entrepreneuriat se manifestent déjà…)

A partir du collège, les notes dégringolent au rythme de sa baisse de motivation. 

Au lycée, son directeur va jusqu’à lui confier qu’il était tellement démotivé que les profs l’étaient également quand ils savaient qu’Olivier était dans la salle… 

Le fait d’être en filière littéraire dans une classe majoritairement composée de filles ne l’aide pas à se sentir à l’aise.

L’informatique devient son refuge.

En 1999, cette passion le pousse même à investir 60 francs (environ 10€) dans une annonce. Elle va lui permettre de faire connaître ses compétences à savoir, résoudre des problèmes informatiques. 

En un mois, il gagne 800€… Il n’en fallait pas moins pour le combo démotivation à l’école et effet wow de ce gain ne servent d’étincelle ! 

Il n’y avait alors plus de place pour le doute, entreprendre devient possible sans avoir un parcours en grande école !

Portrait de l’entrepreneur

Aujourd’hui, Olivier conseille et forme des milliers de personnes.

Comme tu l’imagines, on ne devient pas entrepreneur du jour au lendemain. Lui aussi a connu des doutes, des remises en question qui lui ont permis de faire évoluer son mindset.

Pour lui il existe deux écoles de l’entrepreneuriat : prendre beaucoup de risques ou des risques mesurés. 

Il fait partie de la deuxième et conseille de toujours tester avant de se lancer, et avoir un plan B.

Voilà un parfait exemple de son mindset : Olivier a lui-même continué ses études tout en développant son entreprise informatique.

Comment est arrivée cette idée de livre ?

Au bout de quelques années, son business fonctionne très bien mais il se rend compte qu’il est en train de se construire une prison dorée…

Il y consacre entre 60 et 70h par semaine !!

(Comme beaucoup d’entrepreneurs)

Son souhait devient clair : diminuer son temps de travail et trouver un meilleur équilibre de vie. 

Deux lectures lui servent de déclic : La semaine de 4h de Tim Ferris et E-Myth le mythe de l’entrepreneur de Michael Gerber. 

Son mindset se dessine et s’affirme.

Olivier met donc différentes choses en place pour atteindre son but.

Après avoir vendu une partie de son entreprise en 2010, il part en voyage pour être sûr que ce mode de vie lui convient. 

Il vend le reste à son retour…

En 2012, il a envie de combiner son mode de vie digital nomade avec un nouveau challenge, écrire un livre. 

Un long processus d’écriture voit alors le jour.

Ne va pas croire que les pages ont été écrites en un temps record !

Comme beaucoup d’entrepreneurs, Olivier a connu la peur d’échouer.

Il a donc pris le temps de créer ce fameux livre tout en gérant son entreprise en parallèle. 

Un véritable mindset d’entrepreneur je vous dis !

Sa méthode de prise de décision

Olivier se dit lui-même professeur de liberté. 

Ce qu’il prône, c’est l’ouverture au monde, à la curiosité. Pour cela, rien de mieux que de se donner de nouveaux challenges et continuer d’apprendre.

Pour Olivier, faire de nouvelles choses régulièrement reste le meilleur moyen d’évoluer sur le plan personnel ou professionnel. 

Pourquoi ne pas remplacer un temps donné sur une activité pour se consacrer à une nouvelle ?

Attention au syndrome du papillon ! 

Si tout parait génial quand on commence une nouvelle activité, les résultats n’arrivent qu’avec de la constance et en y prenant du plaisir.

Ses conseils pour entreprendre sur le long terme 

Si tu souhaites te lancer dans l’entrepreneuriat, Olivier ne manque pas de conseils redoutables :

  • Quand tu as trouvé ton idée d’entreprise, apprends faire preuve de discipline. Si tu la redoutes comme beaucoup, sache qu’elle peut permettre de booster ta créativité…
  • Fixe-toi des principes qui te permettront de rester focus
  • Optimise ton temps pour un meilleur rendement : évite de t’éparpiller !

Ceci est un résumé de la passionnante interview d’Olivier Roland que je ne peux que te conseiller d’écouter pour entrer en immersion dans le cerveau de cet entrepreneur formidable

Les pépites

Dans chacune de mes interviews se cachent de nombreuses pépites. Voici les meilleures de ma rencontre avec Yann :

  • Nous sommes des gens ordinaires qui faisons des choses extraordinaires… On n’a pas de super pouvoirs particuliers mais une manière de voir les choses, des habitudes qui amènent davantage de positif qu’elles n’ont d’inconvénients

  • Je me suis écrit le livre que j’aurais aimé me donner si j’avais une machine à voyager dans le temps

  • A qui s’adresse ce livre : aux rebelles intelligents. Des gens qui extérieurement peuvent avoir tous les signes de succès, mais qui ressentent intérieurement qu’il leur manque quelque chose

  • Mon rôle, c’est d’aider les entrepreneurs et aspirants entrepreneurs à être plus libres
  • On a tous des cartes différentes entre nos mains, à nous de bien les utiliser, de bien valoriser nos qualités et les canaliser dans des choses productives et de savoir compenser certaines faiblesses qui pourraient être rédhibitoires pour notre succès.

  • On peut être entrepreneur sans être discipliné, à condition de savoir compenser ce défaut