Sélectionner une page

Révéler son plein potentiel – Avec Romain Limmois

Fabien
2020

En tant qu’entrepreneur, on sous-estime parfois notre potentiel ou on ne l’utilise pas de la bonne manière. C’est que Romain essaie de t’apprendre à travers son coaching, pour t’aider à développer ton business. Si tu sens que tu as envie de franchir un nouveau palier, cet épisode va forcément te plaire !

Qui était Romain enfant ?

Romain était assez introverti, relativement calme.

Il se souvient d’aimer jouer avec ses copains et imaginer de grandes aventures… l’esprit créatif était présent ! 

A l’adolescence, il se met au rugby et découvre l’effet groupe qui finalement lui plait bien. 

Il se projetait assez peu et préférait être dans le moment présent. 

Qui est Romain ? 

Aujourd’hui Romain est coach business, il accompagne les entrepreneurs indépendants dans le développement de leur business. 

La majorité sont déjà lancés et ont du mal à franchir un certain palier : sa principale casquette repose essentiellement sur le mindset. 

Sa vision sur l’absence de feedbacks

Pour Romain, qu’on le veuille ou non on a toujours un retour qu’il soit positif ou négatif. 

Il considère que la notion d’année d’expérience n’a aucun sens. 

Il accord plus d’importance aux feedbacks qu’aux années d’expérience. Pour lui, c’est lié à la prise de risque. 

Romain considère le feedback comme un allié qui te permet de grandir rapidement.           

Romain te conseille de tester une nouvelle chose pendant un mois comme l’envoi d’emails quotidiens : c’est pour lui une bonne manière d’avoir assez de feedback. 

Son parcours d’entrepreneur 

Romain a rapidement voulu essayer la voie préparatoire d’école de commerces mais rate ses concours. 

Il découvre alors l’infopreneuriat mais n’ose pas se lancer franchement et se persuade que le salariat est la direction à prendre en premier. 

Il finit par intégrer une école de commerce et travaille ensuite pour Tesla à Amsterdam et imagine l’entrepreneuriat comme la création de startup. 

Il intègre ensuite l’équipe de la startup Crème de la crème et découvre le freelancing. il remarque que ceux qui s’en sortent le mieux ont un personal branding fort. 

C’est comme ça qu’il décide de se lancer à son compte pour aider les entrepreneurs à affirmer leur marque personnelle puis à développer leur business. 

Ses passions 

Le rugby est resté un hobbie même s’il ne le pratique plus. 

Il aime particulièrement la lecture intemporelle, surtout axée mindset, business, créativité et non fiction. 

Les livres en anglais font partie de ses « faiblesses » et les considèrent comme une ressource impressionnante. 

Ses blocages 

L’envie d’en savoir toujours plus le freine dans le sens où ça l’empêche de vraiment passer l’action. 

Il reconnait qu’il aime tellement l’univers des concepts et de la réflexion que ça le ralentit. 

Sa méthode d’organisation 

Il estime devoir passer l’essentiel de son temps à développer son expertise, pour attirer de nouveaux clients. 

Il fait en sorte d’articuler ses semaines dans l’échange avec d’autres entrepreneurs. 

Romain est convaincu que la création de contenu est la clé pour se faire connaitre. 

Sa vision à long terme 

Romain essaie de se projeter à long terme. 

Il s’imagine d’ici 10 ans aider les entrepreneurs à voir plus loin, à oser se projeter eux aussi. 

Il imagine une activité par recommandation, sans pour autant avoir une énorme équipe autour de lui. 

Son meilleur conseil 

Romain conseille d’être régulier dans sa création de contenus, même si ce n’est pas parfait. 

La régularité est pour lui un avantage énorme, car beaucoup ne le sont pas. Serait-ce un conseil pour se démarquer ?! 

Il estime que la régularité augmente la valeur perçue d’un entrepreneur et d’être connu. 

Son super pouvoir

S’il le pouvait il te ferait percevoir ton plein potentiel en étant simplement à ton contact. 

Les pépites

  • Ce qui me plait, c’est de faire en sorte que la personne avec qui je travaille se rende compte du potentiel qu’elle a.
  • La réussite d’un entrepreneur se mesure plus au nombre de feedbacks qu’il a plutôt qu’aux années d’expériences
  • .Je me suis rendu compte que ce qu’il me plait est d’aider les entrepreneurs à développer leur marque personnelle mais surtout à développer leur business et passer des paliers.
  • En lisant des livres en anglais, tu découvres que tu as accès à des livres dont tu ne connaissais pas l’existence et qui en fait sont exceptionnels.
  • J’ai cet amour du concept, de la bonne idée, de la bonne punchline qui fait que je me dis qu’il faudrait que je lise 2 ou 3 livres avant de passer à l’action.
  • J’adore tellement le monde des idées et des concepts que parfois ça peut me ralentir.
  • Je me dis que l’essentiel de mon temps doit être passé à développer mon expertise.
  • La régularité bat le talent. C’est pas grave si c’est pas bien mais le fait d’être régulier est un avantage énorme.