Sélectionner une page

Simplifier la comptabilité – avec Hugo Allary

Fabien
2020

Chercher les factures, les trier, les classer est une tâche qui concerne chaque entrepreneur. C’est pour nous faire gagner du temps que mon invité a créé une startup. Le but est d’automatiser votre préparation comptable. Si vous aussi vous vous intéressez à l’univers startup, cet épisode est fait pour vous !

Qui était Hugo enfant ? 

Hugo était un enfant hyperactif avec un énorme besoin de se dépenser. 

Il était également bon élève avec une énergie débordante ! 

Il s’imaginait vétérinaire en Afrique jusqu’à l’adolescence puis sportif de haut niveau pour vivre de sa passion. 

Qui est Hugo ? 

Hugo est le fondateur de la startup IpaidThat, née de la problématique de bien des entrepreneurs. 

Elle a pour but de faciliter la comptabilité sur la partie achats des entrepreneurs via des robots qui récupèrent les factures que l’on peut cumuler. 

Chaque entrepreneur peut donc facilement faire le lien entre ses dépenses et ses factures d’achat tout en suivant ses dépenses. 

En plus de faciliter la vie des entrepreneurs, cette startup fait gagner du temps à votre comptable qui peut avoir accès à vos données. 

Son parcours d’entrepreneur

Hugo a eu plusieurs vies professionnelles. 

Il a d’abord commencé en tant que broker à Shangaï puis est revenu en France un an après. 

Il s’est alors tourné vers le domaine du sport pour l’organisateur du Tour de France et du Paris Dakar en alternant 15 jours en Amérique du Sud puis 15 jours à Paris pendant deux ans. 

L’envie d’être son propre chef l’a poussé à se lancer à son compte en 2012 aux Etats Unis pour s’imprégner de l’esprit startup à New York où il rencontre Sébastien, l’un de ses associés. 

Ces différents voyages lui ont donné envie de fonder une plateforme d’échanges de maisons pendant 3 ans. 

Cette expérience leur a fait connaître les galères de la comptabilité, ce qui a entre autres donné lieu à la naissance de sa startup actuelle ! 

Le modèle startup s’est imposé par rapport à l’idée du business et pour le côté novateur du domaine. 

Sa méthode d’organisation

L’organisation a été chamboulée en 2020. Lui-même vit dans les Alpes et ne fait plus d’aller-retour à Paris. 

Ils ont créé leurs propres bureaux dans un espace de coworking à Paris mais chacun travaille à distance. 

Plusieurs pôles composent la startup : le pôle tech, le pôle sales et le pôle customer service. 

IpaidThat a une croissance régulière, facile à gérer aussi bien d’un point de vue technique qu’humain. 

LinkedIn et Welcome to the jungle sont les sites sur lesquels ils recrutent les profils. 

Ce qu’il cherche le plus, des personnes qui ont des compétences sur certains postes. L’humain est également très important pour faire partie de l’équipe. 

Sa vision à long terme 

Hugo fait partie de ceux qui ne se projettent pas à long terme. 

Il aimerait créer plusieurs produits via la startup IpaidThat pour satisfaire un maximum de personnes. 

Il visualise les axes d’amélioration et de développement et avance « brique par brique ». 

Personnellement le domaine tech/digital lui plait toujours mais il s’imagine également se tourner, pourquoi pas, vers la permaculture. 

Le plus difficile est de prioriser les actions de développement de sa startup, notamment grâce aux retours des clients pour répondre au maximum aux attentes et besoins. 

Son super pouvoir

Eradiquer les inégalités dans le monde serait un pouvoir qui lui plairait bien ! 

 

Les pépites       

  • Intellectuellement je trouve intéressant de changer de poste, pour ne pas rester dans une zone de confort.
  • Le recrutement est le plus compliqué : trouver des talents, les retenir, les gérer, les motiver est le plus dur dans une boîte.
  • Je ne crois pas trop aux personnes qui font exploser une startup du jour au lendemain : on doit tous les jours inventer de nouvelles techniques de croissance.
  • Je préfère que la personne se sente motivée pour faire 2 ans chez moi et partir après, je suis tout à fait capable de l’entendre.
  • Avec les solutions actuelles, on se laisse guider par nos clics et nos doigts, on ne lit plus forcément des manuels.